DATARGPD : mise en conformité rime-t-elle avec opportunité pour votre CRM ?

L’entrée en vigueur du RGPD va optimiser la protection des données à caractère personnel. Mais ne serait-ce pas un grand blocage pour votre CRM ? Pas forcément. Vous pouvez le changer en opportunité. Découvrons ensemble tout ce qu’il faut savoir sur le sujet pour échapper aux sanctions et pour améliorer la politique de relation-client.

Quels sont les principes du RGPD ?

Le RGPD est le règlement général de protection des données dans l’EU. Ce nouveau règlement est entré en vigueur le vendredi 25 mai 2018. Son objectif consiste à protéger au maximum les données à caractère personnel des personnes qui résident sur le territoire de l’Union Européenne : personne physique et morale de toutes les catégories. Les principes de cette nouvelle règlementation sont :

  • la transparence : les informations sont accessibles aux propriétaires à tout moment
  • la sécurité : l’entreprise s’engage à veiller à la sécurité des données en sa possession. En cas de violation, elle doit informer le propriétaire dans les 72 heures suivant le fait
  • la limitation : les données doivent être utilisées aux fins prévues
  • l’exactitude : les données doivent être à jour. Ainsi, il faudrait procéder à la modification en cas de besoin
  • la conformité : les traitements des données doivent être licites
  • le principe d’accountability : l’entreprise doit être en mesure de prouver qu’elle respecte la disposition RGPD
  • le principe de Privacy by design: les données doivent être protégés quelle que soit l’utilisation
  • le privacy by default : l’entreprise doit garantir une protection optimale des données

Remarque : Respecter le RGPD, c’est modifier toute la gestion de la relation client (GRC) pour se conformer aux normes.

Le RGPD peut-il devenir une opportunité pour votre CRM ?

Certes, les contraintes liées à la mise en place du RGPD peuvent représenter un grand frein pour l’entreprise, notamment pour la direction marketing. Pourquoi ? Parce qu’il faudrait l’accord du client avant de pouvoir traiter et enregistrer ses informations personnelles. De plus, il peut revenir sur ses décisions à tout moment. Néanmoins, on peut les transformer en opportunité pour votre entreprise. Mais comment ? En effet, nous savons tous que des données de qualité peuvent influencer le CRM. En mettant à jour la politique de relation-client, vous pourrez fidéliser vos clients et instaurer un climat de confiance. La procédure est simple. Il faudrait cartographier les données disponibles. Ensuite, vous procédez à la normalisation de la base, en commençant par demander les consentements des propriétaires, faire une requalification…

Bon à savoir !

Même si les juristes ne se sont pas encore proclamés, selon les dires, les entreprises peuvent conserver les contacts dans leurs bases de données acquis avant le 25 mai, à condition qu’elles puissent prouver qu’elles ont été recueillies légalement.

Assurez-vous de la pertinence des données, car c’est ce qui va créer de la valeur pour votre CRM. Pour réduire les coûts liés à la collecte des consentements, la société devra revoir ses cibles. C’est d’ailleurs le bon moment de réviser votre stratégie !